Notre circuit Oe Un grand merci à la marque FLEISCHMANN, sans elle et ses produits remarquables j'aurai interrompu le modélisme ferroviaire depuis l'âge de 16 ans ou les plantages à répétition de mes locos JOUEF me lassaient.
Lors d'un déplacement professionnel dans l'ORNE dans les années 80, j'ai rencontré un marchand de jouets comme on n'en fait plus qui, en 2 mots et 3 mouvements, a fait renaitre en moi l'envie de recréer un réseau et ce grâce aux extraordinaires ralentis obtenus avec un transformateur Fleischmann.
Dans les années 90 cette marque allemande a eu l'excellente idée de sortir pour les enfants, une gamme de trains solides à l'échelle zéro mais circulant sur de la voie de 16,5 mm.
Très vite les adultes se sont emparés de ce magique train pour ne plus le lâcher, moi le premier. Ensuite LOCO REVUE, nous a rapidement rédigé des articles, des plans de réseaux etc...

J'ai commencé SAINT-GAPOUR, une île Anglo Normande sise entre JERSEY et GUERNESEY, en 2005 ; d'abord composé d'un seul module représentant le terminal portuaire de la société AUGER-M. C'est lors d'une visite à VILLEBON, que le déclic a eu lieu, je suis tombé en admiration devant l'oeuvre d'un modéliste SUISSE : Monsieur GILBERT GRIBI, oeuvre que j'ai largement plagié puisque mon terminal portuaire est la copie conforme du sien, enfin j'ai modestement essayé ! Puis l'adjonction d'un second module permet enfin à mes chères petites bouillottes de se dégourdir les bielles. La société AUGER en a profité pour s'agrandir et faire prospérer le port et son environnement.
Ce réseau est en zéro étroit, tous les bâtiments sont de construction personnelle, les nombreuses figurines issues des gammes PHOENIX, PREISER, sont peintes à l'huile ainsi que les patines des bâtiments, les véhicules routiers sont quant à eux des productions des principales marques du commerce. Quant au matériel roulant il est d'origine Fleischmann, bien sûr mais aussi Bachman, plus quelques constructions personnelles sur des châssis Jouef et Life Like. Pour les wagons ils sont tous de réalisation maison sur des châssis du commerce. Ce réseau est pour le moment en standby car il occupe la même pièce que notre futur réseau en Ho. Et c'est sur ce dernier que nous concentrons nos efforts, tous ensemble.
Mais je n'ai pas lâché l'affaire, je construis, chez moi, un petit réseau étagère librement inspiré du « tue-vaques » un tortillard NORMAND qui reliait SAINT VAAST LA HOUGUE à CHERBOURG.
En patois Normand une vaque c'est une vache, donc ce petit train campagnard avait la triste réputation de transformer en steak haché les bovidés errants.
Stéphane R